Skip to content

Villeneuve-lès-Bouloc

Sections
Personal tools
You are here: Home » Campagne pour les Élections Municipales 2008 » État des lieux » Eurocentre : histoire et prospective

Eurocentre : histoire et prospective

Eurocentre est un projet d'envergure internationale sur les territoires de Castelnau d'Estretefonds et Villeneuve-lès-Bouloc.


Cliquer pour agrandir

Les origines

Le 7 février 1989 est créée l’association pour l’étude d’un « Eurocentre de marchandises en Midi-Pyrénées » ayant pour objet de lancer l’étude de faisabilité d’une plate-forme multimodale, de rechercher des financements et de préparer la structure juridique porteuse du projet. Les partenaires de l’association sont la Chambre Régionale de Commerce et d'Industrie (CRCI), l'Union Régionale et le Syndicat Départemental des Transports Routiers, la SNCF, la Région Midi-Pyrénées, le Département de la Haute-Garonne, la DDE, la DRE et les communes de Castelnau, Villeneuve et St Sauveur.

Une étude technique a déterminé le meilleur emplacement, proche de l'autoroute, de la N20, de la voie ferrée et du canal, à courte distance de l'aéroport de Blagnac avec 300 hectares de terrain disponibles et en concordance avec les projets du grand contournement de Toulouse.

En 1991, le Conseil Régional, le Conseil Général (département) et les communes de Castelnau d'Estrétefonds et Villeneuve-lès-Bouloc créent le Syndicat Mixte d'Eurocentre. En 1993, le dossier de la ZAC est accepté.

La réalisation

Ce syndicat collecte des subventions (Europe, État, Région, Département) et gère les investissements liés à l'aménagement de la zone. Les communes sont sollicitées à hauteur de 2,9 millions de francs chacune (440.000 euros). Villeneuve emprunte environ 300.000 euros à taux 0 auprès du Département.

Sur les 300 ha, 100 sont consacrés à la voirie et aux espaces verts, 200 sont commercialisés. Le projet a une forte dimension environnementale, en particulier avec le projet de ferroutage.

Les débuts sont difficiles et les ventes mettent plusieurs années à démarrer. Une période de doute s'installe. Certains sont tentés de changer la nature du projet et d'accepter des entreprises hors du champ de la logistique, de type Galvasud ou incinérateur, sans suite.

Le prix de vente des terrains était trop élevé. Il a été ramené aux réalités du marché. Aujourd'hui, sur les deux cents hectares à commercialiser, une trentaine d’hectares seulement restent à vendre et ces terrains sont en grande partie réservés. Cependant, beaucoup de ventes sont récentes et la moitié des bâtiments industriels pdrévus restent à implanter avant le démarrage des activités qu’ils abriteront.

La Taxe Professionnelle

À l'origine, le taux de la Taxe Professionnelle était de 14,5%, identique pour les deux communes. En 2006, le taux de Castelnau est de 15,23% et celui de Villeneuve de 15,03%.

La Taxe Professionnelle est collectée par le Syndicat. 20% sont consacrés aux frais de fonctionnement (entretien des voiries, espaces verts ...) ; 40% sont consacrés au remboursement de la dette ; et les 40% restant sont répartis entre les communes de Castelnau et Villeneuve selon trois critères : 40% au prorata de la population, 40% en fonction des surfaces sur la ZAC et les 20% restants en parties égales.

L'affaire est très rentable. Entre 2002 et 2007, Villeneuve voit les produits de sa taxe professionnelle augmenter de 90.000 euros par an à 470.000 euros par an. Lorsque toutes les entreprises d'Eurocentre paieront la Taxe Professionnelle (mise en exploitation de toutes les parcelles et délais de 2 ans entre la mise en production et le paiement de la TP), ce montant devrait dépasser les 800.000 euros par an. Lorsque les emprunts seront remboursés (en 2012), la Taxe Professionnelle encaissée par Villeneuve devrait atteindre 1.600.000 euros par an.

La gestion

Le Conseil d'Administration du Syndicat Mixte est aujourd'hui composé de 3 élus du Conseil Régional (dont Martin Malvy le Président et Didier Cujives, Conseiller Régional - Maire de Paulhac), 3 élus du Conseil Général (dont Pierre Izard, le Président et Louis Bonhomme, Conseiller Général du canton de Fronton - Maire adjoint à Bouloc), le Maire de Villeneuve et le Maire de Castelnau. La présidence est tournante entre le Conseil Général et le Conseil Régional, et change tous les 3 ans. Les finances sont gérées par les services du Conseil Général et les personnels du Syndicat sont gracieusement mis à disposition par le Département et la Région.

Il existe une "association syndicale des clients d'Eurocentre". Son président est le directeur de l'entreprise "Blanc Transports Véhicules". Le seul service actuellement partagé par ses membres est la surveillance et la sécurité.

L'avenir

Aujourd'hui, les enjeux d'Eurocentre sont :

  • les transports en commun
  • la mise en place d'une crèche d'entreprises
  • la construction de locaux techniques
  • l'organisation de l'équipe de maintenance

La question se pose aussi d'agrandir la zone en direction de Saint Sauveur, dans la zone inondable qui devrait alors être drainée.

Janvier 2008


Voir aussi :
| Le site d'eurocentre | Un état des lieux de Villeneuve |

Created by mcournarie
Last modified 2008-02-26 02:21
 

Powered by Plone