Skip to content

Villeneuve-lès-Bouloc

Sections
Personal tools
You are here: Home » Les actus de Villeneuve-les-Bouloc.org » Les actus 2013 » Un Villeneuvois à Blansko

Un Villeneuvois à Blansko

Récit de voyage d'un villeneuvois à Blansko

Notre petite famille a pris la décision en 2012 de réaliser un parcours touristique en Bohême. L'idée de passer par Blansko est venue parce que bien que Villeneuve soit jumelée nous n'avions que très peu d'informations sur cette localité. Le mensuel de la mairie en parlait mais c'était trop succinct. Je pensais que ce serait bien pour mon fils que de visiter la ville. Quand à Internet (en langue anglaise aussi) c'est assez superficiel. Nous avons donc prévu de prendre la voiture de location à l'aéroport de Prague pour se diriger vers Blansko, puis Vienne, ensuite Cesky Krumlov en tchéquie, et finir à Prague. Plus tard, nous apprendrons du comité de Bouloc que le jumelage a pour origine une relation qui est née du basket. Nous sommes restés 2 jours à Blansko.

Le 22 août 2013, notre avion décolle de Toulouse à 7h35. A 10h45 nous quittons Prague à bord d'une C4. Après 2h30 de route, dont une grande partie en campagne, nous arrivons dans une forêt d'un vert sombre hérissée de sapins hauts et d'autres essences inconnues. 10 minutes plus tard nous entrons dans une ancienne petite ville industrielle enclavée dans une petite vallée.


L'arrivée sur Blansko

La route principale qui mène à notre pension, nous fait découvrir une petite localité simple, sans surprise, avec deux rues principales bordées de commerces. La ville est fréquentée par des touristes chinois, tchèques, russes, et nous français (ou presque) D'ailleurs, nous n'entendrons plus parler le français hormis dans la ville de Prague.


Le centre ville de Blansko

L'après-midi nous avons marché dans les rues marchandes de la petite ville Blansko, rejoint la mairie, vu le musée de l'extérieur car ce jour-là, la visite intérieure n'était pas possible. Ce qui nous a surpris, c'est le soin et l'attention que les automobilistes prêtent aux touristes en trottinettes, que celles-ci soient à moteur ou pas. Dès que l'on sort de Blansko, des chemins naissent pour traverser la forêt, et si vous êtes cyclistes ou " trottineur " vous pouvez vous sentir en sécurité, les automobilistes sont très attentifs.


La mairie


Cour intérieure du musée


Vue extérieure du musée

Ensuite, nous avons repris le trajet pour découvrir notre petite pension (un peu comme une chambre d'hôte mais pour plusieurs personnes), perchée sur les hauteurs d'une petite colline, maison décorée avec charme et beaucoup de goût. Nous avions convenu avec notre hôte, que nous prendrions le repas du soir ici.


Repas traditionnel à Blansko


La forêt environnante de Blansko

Nous avions prévu de visiter les caves moraves, non celles de vin mais celles constituées de concrétions calcaires, lesquelles sont naturellement formées de souterrains et de cavernes. C'est l'attraction touristique la plus populaire que de visiter les différents gouffres et caves souterraines. Sur un plan visuel, c'est à mi-chemin entre les grottes de l'aven Armand et le gouffre de Padirac. Il y a beaucoup à voir, et il faudrait au moins 3 jours, mais nous n'avions pas prévu cela car nous n'avions eu que peu d'informations.


Traversée en barge (15 minutes de joyaux souterrains)


Une des pièces. Un long tunnel mène de caves en caves

Mes recommandations :
Si vous décidez un jour d'aller visiter les grottes Moraves à 10 km de Blansko, recherchez les coordonnées GPS avec Google et programmez ces coordonnées sur votre GPS, sans quoi ce sera difficile de trouver, ce n'est pas bien indiqué. D'ailleurs, je vous le suggère pour tous vos objectifs de visite en république Tchèque. Il faut réserver pour visiter, sinon arriver très tôt. On parle l'anglais dans les «pensions» ou hôtels, mais pas toujours.

Quant au français, inutile d'essayer. Les routes sont bonnes, même si certains très longs tronçons sont en travaux. Si vous décidez de partir en Bohême, passez aussi par Cesky Krumlov, ville médiévale et savourez un ou plusieurs repas médiévaux.

Important :
la monnaie courante est la couronne et il est souhaitable d'en avoir toujours sur soi surtout pour manger ou boire. Assurez vous que votre hôtel ou pension accepte les euros.

Qu'est-ce qui nous a plu à Blansko ?
La faune, la flore, la gastronomie, la gentillesse des gens, les caves souterraines, la campagne avec ses «trottineurs», les souvenirs de qualité et peu chers, le logement et le repas deux fois moins chers qu'en France pour une très bonne qualité, les chemins de balade, la bière tchèque, son chocolat au lait ou plutôt sa crème de chocolat.

Qu'avons nous découvert ?
Une ancienne petite ville industrielle qui mise sur le tourisme.

Dominique Delabarre, septembre 2013


Voir aussi
| Jumelage avec Blansko |

Created by jcbabinet
Last modified 2013-09-13 02:51
 

Powered by Plone